Melimelo en Corée

Steel rain

Steel rain

Un agent nord-coréen prépare un coup d’État. Mais les opérations tournent mal et il est obligé de s’enfuir au sud, avec son leader gravement blessé. À cette situation catastrophique se rajoute une guerre et des complots. Qui sauver ? Qui croire ? Découvrez Steel rain et son intrigue haletante !

Mon avis SPOILER mais que vous devez lire avant de regarder le film

Attention, il s’agit d’un film d’action hyper violent avec des massacres de masse et des scènes vraiment très difficiles. Si vous sentez que vous aurez du mal à regarder, évitez. Préservez-vous, cela vaut mieux. Il y a plein d’autres films qui n’attendent que vous. 🙂

Mon avis SPOILER que vous pouvez éviter de lire tout de suite

De la violence…

C’était violent. Vraiment. J’ai eu pas mal de difficultés au début avec les scènes de massacres. Et j’ai eu aussi beaucoup de difficultés à comprendre qui massacrait qui. Parce qu’en fait j’ai l’impression qu’il y a autant les Japonais, que les Sud-coréens, les Coréens du nord, la Chine et la Russie qui jouent à s’exploser sur le sol coréen avec des cibles civiles jeunes au milieu. Cela me donne l’impression d’une boucherie gratuite. Mais l’histoire de la Corée étant parsemée de massacres, ces scènes dans le film ne sont peut-être pas si “gratuites”.

Une intrigue complexe

Concernant l’intrigue j’ai vite abandonné l’idée de comprendre qui manipulait qui dans le lot, quel pays était sur le terrain. J’imagine que les adeptes de jeux de stratégie devront être particulièrement heureux ici. L’intrigue est complexe et fait intervenir plusieurs nations. Le rêve pour les gamers. Ce point négatif est contrebalancé par l’histoire de la Corée. Ce petit pays a vite été la cible d’enjeux mettant en jeu le clivage nord-sud, le Japon qui voulait s’en servir comme base pour envahir la Chine et annexer la Corée, la Chine qui voulait se battre avec le Japon sur le sol coréen et ne pas perdre son “petit frère” / vassal, et la Russie, alliée de la Chine. Déjà, dans l’Histoire, c’est un sac de noeuds. Alors que ce soit pareil dans le film ne m’étonne pas.

Un film qui n’est pas pour tous les yeux !

Steel rain en est d’autant plus “réaliste”. Et j’ai suivi avec horreur les deux fillettes embrigadées par le régime. Ainsi que la différence entre le nord et le sud, vécue par le héros. Puis surtout le fait qu’il n’y ait pas de camps plus méchant que l’autre. J’apprécie l’idée qu’aucun des deux camps ne soit piétiné ni élevé au rang d’honneurs. Les deux sont coupables. Seul compte le peuple qui essaie de se défendre, et de se réunir avec leurs camarades et frères, séparés par des politiques différentes.
Un très bon film, si l’on oublie la quantité de sang versé et la quantité d’ennemis qui rentrent sur le terrain d’une manière random.

Je l’ai trouvé sur Netflix quand je cherchais à me remettre en tête le film avec la bande-annonce. Si vous souhaitez le voir, c’est juste ici (cliquez).

Vous pouvez laisser un commentaire avec votre compte Wordpress, Twitter, Facebook ou Google + :)

%d blogueurs aiment cette page :